Conteners
Conteners Réseau artistique mobile
RAdio
Radio
DATABASE
Déambulations Podcast


Déambulation // "Chemin quotidien"


Danseuse et italienne, Afra apprécie Bagnolet pour sa tranquillité mais, n’éprouve pas d’attachement particulier pour le lieu. Elle nous mène sur son chemin quotidien, qui va de chez elle à la station de Métro Gallieni et nous donne une vision assez contrastée de la ville. À travers des anecdotes ( plus ou moins cocasses), découvrez Afra et son joli accent.


Déambulation // Balzac : espace de jeux, espace en jeu


Pou Fatia, surnommée Nini, la cité Balzac, c’est son village. La déambulation se déroule au bas dans la cour centrale de la Cité où trônent des sculptures, espaces de jeux ( par défaut) de son enfance et voués à la démolition. Avant la démolition des barres prévue dans les mois à venir, Nini nous montre ses endroits préférées ( les toilettes de tout Vitry, la fresque) profite de notre micro pour nous conter et raconter sa cité en sursis.


Déambulation // Jardins et grafs


Adrien, natif de Bagnolet, jeune étudiant en histoire en connaît malgré son jeune âge, long sur sa ville. A coté du Château de l’Etang, il nous fait découvrir un jardin tout en longueur , récemment rénové et investi par les grafeurs, particulièrement présents dans le paysage bagnoletais.


Déambulation // Joies et déception à la Cité Balzac


Fatia vit dans le quartier de Balzac depuis la construction de la cité : elle y a grandi, élevé ses enfants. Premier défenseur de son village, elle dénonce la négligence et le désintérêt des autorités politiques. Pour elle, on a laissé mourir son quartier et il est sûr que de voir se profiler la destruction de son espace de vie, ne peut être raison de se réjouir.Dès lors, le discours de Fatia nous rappelle que renouveler une ville, c’est aussi, dans une certaine manière, la détruire.


Déambulation // La cité Balzac : vue de l’intérieur


Mabouka, bénévole au centre social Balzac, a souhaité rester dans la Cité pour sa déambulation. Aujourd’hui "relogée" dans une autre cité, elle revient sur les lieux de son ancien logement. C’est l’occasion de souligner le manque d’entretien des bâtiments mais aussi de se remémorer des anecdotes, les histoires de voisinage. Derrière le portait de Mabouka, écoutez aussi les bruits d’une cité en voie de "rénovation"entre bruits de marteaux piqueurs et silence des couloirs.


Déambulation // Le Bagnolet disparu


Malgré la pluie qui s’abat de plus en plus fortement, nous engageons notre déambulation avec Dominique, électricien dans un hôpital et suivant des cours du soir. Il tenait particulièrement à nous montrer l’emplacement de l’hôtel qui a vu défiler sa famille, et qui a été détruit à la suite de la tempête de 1999. Lieu ainsi symbolique autant pour la ville que pour l’homme.


Déambulation // Où sont les tontons zingueurs ?


Les "tontons zingueurs" sont fermés. Tan pis : Pauline, ancienne provinciale et travaillant sur Paris, nous mène dans le centre de Bagnolet, commune où elle habite depuis peu. En plus de décrire soigneusement les lieux, elle nous raconte son quotidien qui se partage entre Paris et Bagnolet.


Déambulation // Petit hâvre de paix


Adrien, natif et habitant fidèle de Bagnolet, tenait à nous faire découvrir un petit passage étroit et calme, digne des illustrations de manga, qui mène à une commune voisine, Les Lilas. Découverte d’un lieu fétiche.


Déambulation // Quartier à la marge


Début de déambulation avec Yves, parisien communiste, vivant depuis quarante ans à Vitry, mais déçu par la "banlieue". Il est pourtant fin connaisseur des évolutions de son quartier, plutôt excentré du centre de Vitry. Une déambulation qui est l’occasion d’un retour sur l’histoire d’une ville.


Déambulation // Quitter la cité Balzac


Suite au projet de rénovation de la Cité Balzac, Mabouka, mère de famille et bénévole au centre social Balzac, a été relogée plus loin. La rénovation de Balzac, c’est la disparition de grandes barres d’immeubles, mais aussi celle de la vie des habitants qui y vivaient.


Déambulations // Au coeur de Malassis


Toujours sous la pluie c’est sur la route vers les Malassis que Dominique nous mène : il y vit depuis 5 ans. En entrant dans son quartier, Dominique gagne en confiance et se livre plus : son parcours plutôt embûché, ses activités. Attentif à son environnement, il nous décrit son quartier.


Déambulations // Fin de ballade et découverte d’une rue avec Pauline


Pauline, récente habitante de Bagnolet, découvre une petite rue du centre bagnoletais en notre compagnie. Laissant courir son regard, elle ne perd aucune occasion de nous décrire des lieux plus ou moins improbables et de nous faire partager sa vision plutôt optimiste de sa nouvelle commune.


Déambulations // Le chantier de l’autoroute A3


Dominique travaille dans le bâtiment et, la preuve : son enthousiasme pour nous mener vers le chantier de l’autoroute A3. Au bout de plusieurs années de lutte, les habitants des Malassis ont réussi à voir l’autoroute recouverte : écoutez ! On entend tout.


Déambulations // Le mystère de Mercuriales


A Bagnolet, il y une chose qui intrigue Afra, italienne, habitant à Bagnolet : les Mercuriales. Deux gratte-ciels impossibles de ne pas voir dans l’espace de la commune. Pour Afra, ces bâtiments sont un mystère : que peut-on bien y faire à l’intérieur ?


Déambulations // Parc d’autoroute


Bagnolet est de ces communes aux ambiances et environnement contrastées. Rendez-vous ici dans un endroit, des plus bruyants : l’autoroute A3 qui traverse la ville. Passage du pont surplombant l’autoroute et arrivée dans un parc, espace étonnant, tout en hauteur et spacieux mais souffrant malgré tout du bruit persistant des voitures... Suivez notre guide, Adrien, jeune bagnoletais, connaisseur de sa ville et de ses recoins.